Bref historique des Journées Romaines Dominicaines

Les "Journées Romaines" ont commencé en 1956, peu de temps avant Vatican II, à l'initiative du fr. Georges Anawati, OP, et de quelques Pères Blancs, soucieux de promouvoir au sein de l'Eglise catholique une meilleure connaissance de l'Islam et de l'importance du dialogue inter-religieux. Ces rencontres ont eu lieu tous les deux à Rome jusqu'à au milieu des années 1990.

            Au Chapitre général de Madonna dall'Arco (1974), l'Ordre dominicain décida de créer au sein de la Curie de l'Ordre une structure spéciale, appelée Secretariat pour l'Islam, dont le but serait de coordonner les activités des frères travaillant dans les pays musulmans. On peut voir dans ce souci un des fruits de la déclaration conciliaire Nostra Aetate (1965). Le frère Emilio Panella fut choisi pour animer ce Secrétariat au sein de la Curie de l'Ordre, sous la responsabilité du socius pour la vie apostolique. Une de ses premières initiatives fut d'organiser, juste après les Journées Romaines de l'été 1977, une première rencontre de ce qui s'appellera désormais les "Journées Romaines Dominicaines". Le fr. Georges Anawati, OP, fut un des principaux animateurs de ces rencontres qui eurent lieu à Grottaferrata, près de Rome, organisées par le fr. Emilio Platti en 1977, 1981, 1985, 1989.

            De 25 à 20 frères et quelques soeurs dominicaines y participaient, dans une atmosphère très fraternelle. Peu à peu, cependant, l'organisateur, le fr. Emilio Platti, rencontra des difficultés pour mobiliser de nouveaux participants, spécialement des jeunes frères. Le fr. Timothy Radcliffe, élu maître de l'Ordre en 1992, décida alors de confier la responsabilité directe de l'organisation des Journées Romaines Domicaines au socius pour la vie apostolique, le fr. Jean Jacques Pérennès, estimant que sa présence permanente à la Curie aiderait à mobiliser de nouveaux participants. Une enquête approfondie des activités apostoliques de l'Ordre en pays musulmans fut alors entreprise, qui permit, après quelques années de pause, d'organiser à nouveau des Journées Romaines Dominicaines avec une participation renouvelée. Environ 70 frères et soeurs participèrent à la rencontre de 1995 qui eut lieu à l'Angelicum, assez attirés, il est vrai, par la présence de deux intervenants exceptionnels qui avaient une grande expérience du dialogue inter-religieux, les fr. Oshida du Japon et Serge de Beaureceuil venant d'Afghanistan. La participation des soeurs dominicaines fut plus conséquente et davantage de pays étaient représentés. On s'employa aussi à passer à des rencontres bilingues, français-anglais.

            La rencontre est prévue tous les quatre ans. Pour des raisons pratiques, celle de 1999 fut annulée, mais un bon nombre de participants vinrent à nouveau en 2001 et 2005. Ceci grâce à l'engagement des frères Yvon Pomerleau et Chrys McVey, socius pour la vie apostolique. Les Journées Romaines Dominicaines de 2009 constituent donc la 8e rencontre de ce genre. Elles sont maintenant organisées par une équipe de frères et de soeurs nommée par le maître de l'Ordre, la Commission pour le dialogue avec l'Islam, commisssion qui travaille sous la responsabilité du socius pour la vie apostolique, le fr. Prakash Lohale et du socius pour la vie intellectuelle, le fr. Marcio Couto.

            Faire participer de nouveaux membres, frères et soeurs, est toujours une préoccupation. Des progrès ont été réalisés dans le sens d'un travail en réseau, grâce à Internet, en particulier. L'accent a été mis au cours des dernières années sur la réflexion théologique, très utile à ceux qui exercent leur ministère dans ces domaines. Les Journées romaines dominaines sont, en général, des rencontres joyeuses, vécues comme très utiles par ceux et celles qui y participent.